Un attelage de chevaux franches-montagnes accompagné de cavaliers a fait halte en début d’après-midi devant le siège de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) à Liebefeld, dans la banlieue bernoise. A bord du convoi, les quatre membres de la direction de la Fédération suisse du franches-montagnes (FSFM) venus déposer leur prise de position sur le train d’ordonnances agricole 2022 de la Confédération, en consultation jusqu'à ce lundi. Ils ont aussi exprimé leurs inquiétudes quant à l’avenir de l’unique race chevaline d’origine helvétique, fierté du canton du Jura.