Maltraitance

Les chevaux de l'éleveur thurgovien accusé de mauvais traitements seront vendus

Le vétérinaire cantonal a annoncé lundi que 90 chevaux, faisant partie des 250 animaux évacués d'une ferme thurgovienne le 8 août dernier, vont être mis en vente

Les 90 chevaux de l'éleveur thurgovien accusé de mauvais traitements seront vendus jeudi. L'idée est de placer d'ici la fin de la semaine la majorité des bêtes, actuellement en pension dans les écuries de l'armée.

La vente des animaux sera organisée par le vétérinaire cantonal de Thurgovie, a indiqué lundi devant la presse Jürg Liechti, commandant du centre de compétence du service vétérinaire et animaux de l'armée à Schönbühl (BE), non loin de Berne.

Des centaines d'appels

Le service vétérinaire thurgovien a déjà reçu des centaines d'appels de personnes prêtes à acquérir l'un ou l'autre des équidés ou à donner de l'argent. La vente se déroulera au centre pour animaux de l'armée à Schönbühl.

Le scandale des chevaux maltraités à Hefenhofen (TG) avait éclaté début août. Des défenseurs du droit des animaux avaient dénoncé les conditions dans lesquelles le bétail - chevaux, porcs, boeufs, moutons et chèvres - était détenu. Des photos montraient des chevaux amaigris, voire abandonnés morts au sol.

Lire aussi: Evacuation des chevaux à Hefenhofen 

Le propriétaire des animaux a été arrêté la semaine dernière et les 250 bêtes ont été évacuées de la ferme. L'éleveur s'est vu signifier une décision superprovisionnelle lui interdisant de détenir des animaux. Les bêtes évacuées ne lui seront pas rendues.

Publicité