En Valais, le canton romand le plus strict en matière de réglementation canine, on n'a pas attendu le drame d'Oberglatt pour sévir. Le port de la muselière est obligatoire pour les douze races dites dangereuses depuis 1er janvier 2004. Un an plus tard, ces mêmes chiens ont été interdits. Leurs propriétaires ont jusqu'au 30 juin pour les faire expertiser. Ils peuvent obtenir une permission spéciale si la preuve est faite que l'animal présente «un faible risque de danger».

Dans le canton de Vaud, une commission du Grand Conseil planche sur une nouvelle loi sur la police des chiens. Le débat est donc ouvert, même si la tendance est plutôt à la restriction. On parle d'une liste de chiens interdits, sur le modèle valaisan. On envisage également de taxer plus fortement les propriétaires de chiens dangereux. En premier débat, les députés avaient accepté de monter à 500 francs la taxe «chiens dangereux», contre 100 pour les autres. Un millier de chiens auraient été concernés. Mais les parlementaires ont fait marche arrière.

A Fribourg, un avant-projet de loi sur les chiens a été mis en consultation quelques jours avant la tragédie zurichoise. Axé sur la prévention, il prévoit de tenir à jour une liste de chiens dangereux, mais renonce à les classer dans des groupes à risque en fonction de leur race. Après le drame, une motion urgente a été déposée au Grand Conseil pour durcir la loi. Elle a été repoussée. Toutefois, selon le résultat de la consultation et les mesures prises sur le plan fédéral, la loi pourrait être remaniée dans le sens d'une sévérité accrue envers certaines races.

A Neuchâtel, on juge qu'une interdiction serait «arbitraire». Comme à Fribourg, on préfère miser sur la formation, l'information et la prévention. Les propriétaires des quelque 11000 chiens du canton recevront prochainement une circulaire concernant les chiens mordeurs. Les enfants des écoles enfantines et primaires seront en outre sensibilisés au comportement à adopter face à un chien.

Les cantons du Jura et de Berne attendent l'édiction de mesures à l'échelle nationale.