Dimanche soir, en comparant les 66% de «oui» de La Chaux-de-Fonds à l'Europe et le refus par 57% de la ville voisine du Locle, il était tentant de faire des commentaires. La T'Chaux a foi en l'avenir. Son passé culturel et politique est remarquable. Quant au Locle, la commisération était sur toutes les lèvres. Dans le genre: la «Mère-Commune des Montagnes neuchâteloises», que l'on surnomme parfois l'amère commune, doute et se recroqueville.

En fait, les dés étaient pipés. La Chaux-de-Fonds a refusé l'initiative «Oui à l'Europe!». Elle a manifesté son opposition aussi nettement que sa voisine. Les mauvais calculs d'un dépouillement enfantent des mots et des phrases qui n'ont rien à voir avec la réalité. Ils ne confirment qu'un parti pris. Le Locle serait fermé et La Chaux-de-Fonds ouverte. Après cela, allez proposer une fusion des deux localités sous la dénomination de «Hauteville», comme il en fut question au début des années nonante.