Comptant parmi les plus dépensiers en achat de produits de luxe, les touristes chinois étaient devenus une manne pour de nombreux pays durant la dernière décennie. Jusqu’à ce que la crise du Covid-19 provoque un arrêt brutal de leurs déplacements. Après bientôt trois années de fermeture stricte des frontières, Pékin a décidé le 7 décembre, du jour au lendemain, de lever l’essentiel des restrictions de déplacement en Chine, puis d’autoriser à nouveau ses ressortissants à voyager à l’étranger. A partir du 6 février, les agences chinoises pourront proposer 20 destinations dont la Suisse, seul pays européen à en bénéficier avec la Hongrie.