L’entretien va débuter. Le téléphone portable de Christelle Luisier sonne. Sa fille l’appelle. La conseillère d’Etat s’excuse avant de répondre. Ce lundi 22 août, c’est jour de rentrée scolaire en terre vaudoise. Pour la ministre PLR, cheffe du Département des institutions, du territoire et du sport, c’est également l’heure de la rentrée politique. Elle s’annonce chargée pour la nouvelle présidente d’un gouvernement passablement remanié lors des élections cantonales. Pour Le Temps, elle a accepté de revenir sur les enjeux de cette présidence et ce début de législature marqué par les inquiétudes liées aux questions énergétiques.