Christian Wasserfallen (PRD/BE) est un faux timide. Il sait taper du poing quand il le faut. Il n'hésite par exemple pas à dire tout haut son opposition à l'initiative sur la dépénalisation du cannabis alors que le mot d'ordre du Parti radical – arraché à une très courte majorité, il est vrai – est de la soutenir.

C'est lui et non un collègue plus expérimenté que le PRD a envoyé à l'émission Arena de la TV alémanique lors la confrontation entre Eveline Widmer-Schlumpf et Christoph Blocher. Deuxième représentant le plus jeune du parlement après l'UDC appenzellois Lukas Reimann, le Bernois de 26 ans, qui se situe à droite du PRD comme son père décédé en décembre 2006, ne cache pas qu'il souhaiterait que son parti soit dirigé avec plus de poigne.