Partis politiques

Christophe Darbellay: «Je m’inquiète de voir de plus en plus de Zurichois à la tête des formations politiques»

L’ancien président du PDC suisse craint davantage le nombre croissant de Zurichois à la tête des partis que l’absence possible de francophones. Le Valaisan reste très sceptique quant à l’efficacité du système de coprésidence

A moins d’une éventuelle coprésidence romande avec Mathias Reynard au Parti socialiste suisse, tous les grands partis seront bientôt présidés par des Alémaniques. Réaction du dernier président romand du PDC, le Valaisan Christophe Darbellay, qui a dirigé le parti durant dix ans entre 2006 et 2016.

Lire l'article lié: Le pouvoir politique se décale vers Zurich