27 février: Opération «Avis de tempête» lancée par le Syndicat de la communication pour dénoncer le démantèlement de la convention collective de travail et l'externalisation d'unités d'affaires de La Poste. Pause de protestation des employés.

8 octobre: La Poste propose d'externaliser 270 places de travail de conducteurs et de conductrices (projet RePot). Le Syndicat de la communication exige l'ouverture de négociations en vue d'un plan social.

26 octobre: La Poste décide de transformer CarPostal en société anonyme. Le Syndicat de la communication profère ses premières menaces.

10 novembre: Le Syndicat de la communication brise la paix du travail et annonce des mesures de lutte dites «dures»

23 novembre: La tentative de conciliation orchestrée par Moritz Leuenberger avec Ulrich Gygi et Christian Levrat échoue.

25 novembre: Blocage des bases de distribution des colis.