Technologies

Le CHUV lance une application pour réduire le temps d’attente aux urgences

Le Centre hospitalier universitaire vaudois lance une application mobile permettant de trouver le centre d’urgence lausannois le plus disponible et le plus proche

«Soignez votre patience!» est le slogan de la nouvelle application du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) nommée «Urgences Lausanne». Lancée lundi, son objectif est de réduire le temps d’attente dans les centres d’urgences de la région lausannoise.

Grâce à des pictogrammes vert, jaune et rouge actualisés toutes les cinq minutes, l’application indique le taux d’occupation de cinq centres d’urgences à Lausanne, ainsi que leur proximité par rapport à la localisation des utilisateurs. Avec ce système, le CHUV garantit aux adultes ayant une urgence non vitale d’être pris en charge le plus rapidement possible, à condition de se déplacer par leurs propres moyens.

Selon le service de communication du CHUV, «les indicateurs de disponibilité des urgences se basent sur des données réelles envoyées par chaque centre grâce à un algorithme. Il y a le nombre de patients en attente, de patients en soin et la durée maximale de l’attente actuelle dans le centre».

Désengorger le Service des urgences du CHUV

Les centres concernés par l’application sont la Permanence du Flon, le Centre médical de Vidy, le Centre médical de La Source, le Centre médical d’Epalinges et le Centre médical du Valentin.

A l’automne, un septième centre viendra compléter la liste, celui de Hirslanden Lausanne, situé à la Clinique Cecil. Le CHUV espère ainsi diminuer la forte affluence dans son service et familiariser la population lausannoise aux autres centres d’urgences usuellement peu fréquentés. «Nous souhaitons rappeler à la population que le CHUV n’est pas la seule porte d’entrée pour les urgences à Lausanne et qu’il y a d’autres sites», explique le service de communication du CHUV.

Selon 24heures, le CHUV a traité 22 000 urgences non vitales en 2015. Dans 90% des cas, la prise en charge médicale a eu lieu dans un délai de deux heures. Bien que ce résultat est considéré comme «particulièrement bon» par le chef du service Bertrand Yersin, 156 plaintes écrites ont été déposées de 2009 à 2014. Une fois sur quatre, le délai d’attente constituait le motif de la plainte.

L’application «SmartHug» des Hôpitaux universitaires genevois

Une application de ce type n’est pas une première en Suisse Romande. Depuis 2014, les Hôpitaux universitaires genevois (HUG) ont leur application nommée «SmartHug». De la même manière que «Urgences Lausanne», les utilisateurs ont la possibilité de connaître les délais de prise en charge des services d’urgences les plus proches.

«SmartHug» permet également de solliciter les services d’un médecin à domicile, connaître les horaires de visite et trouver en deux clics les pharmacies de gardes.

Lire aussi: Le CHUV lance un registre pour recenser les cas de Zika dans le monde

Publicité