Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Laurent Kurth, Monika Maire-Hefti, et Jean-Nat Karakash à Neuchâtel, 2 avril 2017.
© JEAN-CHRISTOPHE BOTT

élections

Les cinq conseillers d’Etat neuchâtelois sont réélus de manière tacite

Il n’y aura pas de second tour à Neuchâtel. Face au succès des cinq sortants au premier tour, les autres partis ont renoncé à concourir à nouveau

Il n’y aura pas de second tour de l’élection au gouvernement neuchâtelois le 23 avril. La chancellerie d’Etat a indiqué ce mardi que les cinq conseillers d’Etat sortants, trois socialistes et deux PLR, étaient réélus de manière tacite.

Notre éditorial à propos des élections de dimanche: Le grand paradoxe électoral neuchâtelois

Le nouveau Conseil d’Etat neuchâtelois va entrer en fonction le 30 mai, a précisé la chancellerie à l’échéance du dépôt des listes pour le second tour. Les élus sont Jean-Nat Karakash (PS), Laurent Favre (PLR), Alain Ribaux (PLR), Monika Maire-Hefti (PS) et Laurent Kurth (PS).

Au terme du délai de dépôt des listes fixé à 12h00, seuls le Parti libéral-radical (PLR) et le Parti socialiste (PS) ont déposé deux listes pour un total de cinq candidats. L’UDC, le POP, les Verts et le PLR avaient annoncé lundi qu’ils renonçaient à provoquer un second tour.

Lire aussi: Le nouveau drame d’Yvan Perrin

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a