Vodka, robots industriels, produits chimiques. La Suisse élargit ses sanctions envers la Russie à la suite de son agression de l’Ukraine. Elle le fait en reprenant celles émises, le 5 avril dernier, par l’Union européenne. Les exactions constatées à Boutcha, où des exécutions sommaires et des viols ont notamment été commis, ont provoqué cette nouvelle salve. La Biélorussie est également concernée par certaines de ces mesures.