La Suisse figure en tête des meilleures hautes écoles européennes et apparaît comme une concurrente directe des universités américaines et britanniques, ajoute QS. L’organisation publie son classement pour la 10e année consécutive.

L’EPFZ maintient son 12e rang. Quant à l’EPFL, elle gagne deux places, écrit le QS World University Ranking lundi dans un communiqué.

Les autres hautes écoles suisses se trouvent à la 57e (Université de Zurich), puis à la 105e place (Université de Lausanne). Toutes deux améliorent aussi nettement leur classement. Au contraire, l’Université de Genève est reléguée de 14 places au 85e rang. Celle de Bâle figure au 116 et celle de Berne au 145e.

Pour la troisième fois, c’est le MIT (l’institut de technologie du Massachusetts), qui en occupe le premier rang. L’université britannique de Cambridge et l’Imperial College de Londres partagent la 2e place et améliorent leurs scores. Au contraire, l’université de Harvard passe de la 2e à la 5e position.

Shanghai

Il y a un mois, un autre classement, celui dit de Shanghai, donnait l’EPFZ à la 19e place mondiale et première université non américaine ou britannique du classement des 500 meilleures universités au monde réalisé par l’Université Jiaotong (communications) de Shanghai. Elle gagnait une place.

Parmi les autres grandes écoles helvétiques, l’Université de Zurich arrive au 56e rang, progressant de quatre places. L’Université de Genève pointe à la 66e position, une amélioration de trois places et celle de Bâle recule de la 83e à la 90e place. L’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) entre, elle dans le Top 100, se classant à la 96e place du classement de Shanghai. L’Université de Berne et l’Université de Lausanne se situent entre la 150e et la 200e position.