Mercredi, Claude-Alain Voiblet s’exprimait pour la première fois depuis son exclusion de l’UDC Vaud. Contacté par Le Temps, le président de la section lausannoise du parti admet avoir participé en septembre dernier au collage de ses affiches par-dessus celles des candidats UDC au Conseil des Etats, Fabienne Despot et Michaël Buffat, mais déclare s’être excusé devant le parti et ne pas savoir que faire d’autre. Il explique la raison de son silence: «En me défendant, j’avais l’impression de faire du tort à mon parti, que je soutiens pourtant depuis plus de trente ans. Je ne savais plus qui des deux maîtres servir.»

A la suite de son exclusion, Claude-Alain Voiblet a déposé un recours et attend le 14 avril, où un congrès de l’UDC Vaud doit décider de sa réintégration ou non. Coordinateur romand et vice-président de l’UDC Suisse jusqu’à fin avril, il est le premier des viennent-ensuite UDC au Conseil national. Il y accéderait en 2017 en cas d’élection de Jacques Nicolet ou de Michaël Buffat au Conseil d’Etat vaudois.