Le Conseil des Etats a repris mardi l’examen de la nouvelle loi fort contestée sur les hautes écoles. Parmi les divergences examinées, les critères donnant droit aux subventions fédérales. Le Conseil national aimerait prendre en compte les chances des diplômés de trouver un emploi, ce qui hérisse une partie des sénateurs aux Etats. Le Conseil national lui se penche sur la loi sur le CO2, qui vise une réduction de CO2 de 20% jusqu’à 2020. Un objectif entre temps combattu par les milieux économiques. Pour essayer de diminuer le risque de référendum, la gauche vient de retirer ses propositions d’étendre la taxe CO2 aux carburants.