Douze personnes ont perdu la vie et quatre ont été blessées la nuit dernière, peu avant minuit, suite à une collision frontale sur la route nationale 79 entre Moulins et Montbeugny, un tronçon réputé dangereux de la route Centre-Europe-Atlantique, qui traverse le France d’est en ouest.

Un fourgon de type Mercedes Sprinter a dévié de sa route pour une raison indéterminée et percuté un semi-remorque qui venait en sens inverse. Tous les passagers de la fourgonnette, dont une fillette de 7 ans et une adolescente, sont mortes. Le conducteur du véhicule âgé de 19 ans a été hospitalisé. Il souffre d’une fracture du poignet et se trouve en état de choc. Le chauffeur du semi-remorque et son passager de nationalité italienne ont également été hospitalisés. Une quatrième personne a été blessée, «qui a potentiellement un lien avec les passagers du fourgon et circulait visiblement dans un autre véhicule» selon le procureur de Moulins Pierre Gagnoud. 

Un véhicule aux normes?

Les victimes sont toutes de nationalité portugaise. 8 d'entre elles résidaient dans le canton de Fribourg, 3 dans le canton de Vaud, une n'a pas encore été identifiée, indique un communiqué conjoint du canton de Vaud et de l'Etat de Fribourg. Les autorités adressent leurs sincères condoléances aux familles et proches des victimes, en Suisse et au Portugal. 

Le fourgon serait passé par Lausanne jeudi soir aux alentours de 20h, selon la porte-parole de la préfecture de l’Allier. 346 kilomètres séparent Lausanne de Montbeugny, une destination que le véhicule aurait atteint en à peine quatre heures de route.  

Mais c'est l'aménagement du véhicule parti de Romont (FR) qui éveille la curiosité des enquêteurs. La gendarmerie française devra dire si ce véhicule était aux normes. «Les investigations techniques (...) permettront de dire si ce fourgon était aménagé spécialement pour voiturer treize personnes ou si ce n'était pas le cas. Pour le moment nous n'en savons rien», a indiqué le procureur de Moulins Pierre Gagnoud à la mi-journée. Le conducteur, soumis à un alcootest qui s’est révélé négatif, «est hospitalisé dans l’attente d’être entendu par les services d’enquête», selon le procureur Pierre Gagnoud. 

Les victimes devaient passer le week-end pascal dans la région de Coimbra, au centre du Portugal. Le véhicule accidenté appartenait à un privé domicilié à Romont (FR), selon nos informations et le conducteur serait son neveu résidant au Portugal. Certaines sources, dans la communauté romontoise, font état d'un véhicule ayant une licence pour transporter 9 passagers.

Un Romontois contacté par nos soins indique que «ce genre de voyage avec de petits bus qui partent pour le Portugal sont fréquents, même parfois pour des matchs de foot. Ils font ça entre privés, se mettent à plusieurs et louent un minibus.» Un autre explique que «les personnes qui prennent ces bus ne le font pas forcément pour des questions de prix, mais parce qu'ils viennent de régions excentrées du Portugal, loin des grandes villes, et que le bus s'avère le mode de transport le plus rapide.»