Après enquête, la Commission de la concurence (COMCO) a décidé de procéder à un examen définitif pour suspicion de violation du droit de la concurrence. Dans son viseur: swisscom. Son concurrent sunrise avait porté plainte en 2009 pour abus de position monopolistique sur le marché du haut débit. «Swisscom avait offert à l’époque à la Poste un prix inférieur de près de cinq millions aux propres prix de gros pour seulement 80% des prestations préalables nécessaires pour l’offre, ce qui représente un abus évident du pouvoir de marché», écrit sunrise vendredi dans un communiqué, se réjouissant de la décision de la COMCO.

«A l’exception de l’ancienne société monopolistique semi-publique Swisscom, tous les fournisseurs étaient obligés pour les prestations qu’ils proposaient d’acquérir des produits de prestation intermédiaire de Swisscom. Ces services se basent majoritairement sur le réseau de connexion historique existant des PTT dont l’accès est contrôlé par Swisscom. En raison du monopole déjà constaté par le tribunal administratif fédéral sur le réseau de connexion, Swisscom doit garantir à tous les prestataires un accès sans discrimination au réseau: c’est-à-dire qu’elle ne peut pas s’octroyer elle-même de tarifs spéciaux pour l’accès au réseau», poursuit Sunrise.

L’entreprise souligne encore que la décision d’un examen définitif de cette affaire par la COMCO n’intervient qu’au moment où il existe «de nouveau appels d’offres pour les mêmes prestations de service». Elle souligne encore l’importance d’une concurrence loyale sur un marché libéralisé depuis quinze ans.