Une trentaine de communes vaudoises (sur 300 environ) ont sollicité auprès du canton une subvention pour mettre en œuvre leur propre plan climat à l’échelle locale. Elles l’ont fait dans le cadre du Plan énergie et climat communal (PECC), lancé en septembre dernier. Ce programme PECC s’adresse aux communes qui n’ont pas de personnel dédié aux questions climatiques. Le canton leur propose un appui financier, sur quatre ans, pour couvrir en partie les frais d’une expertise externe, rappelle lundi le Département des institutions et du territoire (DIT) dans un communiqué.

Ce dispositif a séduit jusqu’ici des communes aux profils différents. Cela va du village rural de 250 habitants aux collectivités publiques urbaines de plus de 8000 citoyens. Un projet intercommunal regroupant les villages de Denges, Echichens, Lonay, Lully et Tolochenaz a également vu le jour. Le DIT souligne que de nombreuses autres communes, notamment les grandes villes du canton, se sont déjà investies dans des politiques climatiques.

Lire aussi: Vers un plan climat propre à chaque commune vaudoise

«Dynamique lancée»

Le PECC propose aussi différents outils, mis à disposition gratuitement sur internet: modèle de plan climat communal, catalogue de fiches d’actions concrètes ou bilan carbone simplifié. Une centaine d’élus communaux ont aussi déjà participé à un cours pour acquérir des connaissances de base sur l’action climatique au niveau local.

«Passer à l’action à toutes les échelles pour atteindre les objectifs climatiques est l’enjeu majeur de ces prochaines années. La dynamique est désormais lancée dans le canton de Vaud et chaque collectivité vaudoise est invitée à se saisir des outils et à développer un plan climat adapté à sa réalité», commente Christelle Luisier, la cheffe du DIT, citée dans le communiqué. Le financement du programme PECC est notamment assuré par un crédit de 2,4 millions de francs, alloué en juin dernier par le Grand Conseil.