Comparis prévoit que la hausse des primes d'assurance maladie sera inférieure à 1% en 2022. Les coûts des prestations assurées devraient, eux, augmenter de 2% à 3%.

Comapris table sur une hausse contenue des primes car la modification de l'ordonnance sur les caisses maladies permet à ces dernières de réduire davantage leurs réserves, qui s'élèvent actuellement à plus de 11 milliards de francs, explique le comparateur en ligne dans un communiqué diffusé tôt jeudi matin.

Il précise que la pandémie complique les prévisions, par exemple parce que certains prestataires ont pris du retard dans l'établissement de leurs factures.

Pour Comparis, la hausse plus modérée des coûts par rapport aux années précédentes est due à quatre facteurs: le financement des hôpitaux introduit en 2012, la part croissante des personnes optant pour un modèle alternatif dans l’assurance de base, la baisse du prix des médicaments et la participation, limitée, aux coûts des soins vieillesse.

Felix Schneuwly, expert Assurance malaldie chez Comparis met toutefois en garde sur le fait que les conséquences de nombreuses réformes de la santé ne sont pas encore connues. Il s'attend en outre à un relèvement des coûts administratifs.

Il faudra également analyser les conséquences de la désertion des cabinets et des hôpitaux engendré par le coronavirus au printemps 2020, ajoute-t-il.