Un chauffeur de bus et un automobiliste, passés près du terrible accident causé par un rodéo routier à Vernier (GE), en 2012, ont été condamnés pour «omission de prêter secours» par la justice genevoise. Celle-ci leur a reproché de ne pas s’être arrêtés et de ne pas avoir appelé à l’aide.

L’information, révélée mercredi par «20 Minutes», a été confirmée par Olivier Wyssa, l’avocat du chauffeur de bus. Les deux hommes ont écopé de jours-amende avec sursis et d’une amende. M.Wyssa déplore la condamnation de son client. «Il est arrivé une minute et 40 secondes après l’accident et était le onzième véhicule à passer sur les lieux».

Selon l’avocat, il y avait déjà du monde autour des véhicules accidentés. Le chauffeur ne pouvait pas non plus arrêter son bus sur le pont ou près de l’entrée de l’autoroute, a-t-il relevé. Et d’ajouter: «Mon client ne s’opposera vraisemblablement pas à l’ordonnance de condamnation. Il veut tourner la page».

L’accident avait fait un mort, un automobiliste à l’arrêt à un feu rouge. Sa voiture avait été percutée par un jeune chauffard ivre, qui participait à une course-poursuite avec un autre véhicule, à 110 km/h. Selon «20 Minutes», le procès des protagonistes du rodéo routier débutera en juin.