A la mi-août, seul un Suisse sur deux était satisfait ou plutôt satisfait du travail du Conseil fédéral, selon un sondage publié lundi par Tamedia et 20 Minuten. C’est 15 points de moins qu’à la fin 2021 (65%). La popularité des membres du collège s’effrite également.

Le ministre de la santé Alain Berset reste le mieux noté, avec une moyenne de 4,1 sur 6, contre 4,33 lors du précédent sondage. Il est talonné par Karin Keller-Sutter (4,05) et Viola Amherd (4,02), qui restent relativement stables.

Les conseillers fédéraux en charge du dossier de l’énergie perdent des plumes: Guy Parmelin voit sa note passer de 4,14 à 3,84, alors que celle de Simonetta Sommaruga chute de 4,00 à 3,66. La Bernoise est désormais devancée par Ueli Maurer (3,81). Quant à Ignazio Cassis, sa popularité ne profite pas de son année présidentielle. Il reste lanterne rouge de ce classement, avec une moyenne de 3,5.

Complètes divergences sur le futur de la formule magique

La population est très divisée sur la future composition du Conseil fédéral. Seuls 18% souhaitent continuer avec l’actuelle formule magique (2 UDC, 2 PS, 2 PLR, 1 Centre).

Mais aucune autre proposition ne recueille plus d’avis favorables. Une formule à six partis (2UDC, 1 PS, 1 PLR, 1 Centre, 1 Vert, 1 Vert’libéral) est soutenue par 17% des Suisses. Il en va de même pour la variante qui verrait le PS céder un siège au PVL, alors que 16% souhaiteraient que le PLR abandonne un maroquin au profit des Verts.

Lire aussi: Alain Berset: «L’adversité me dope»

Le parlement aussi touché

Le désamour touche aussi le parlement. A la mi-août, seulement 46% de la population était satisfaite ou plutôt satisfaite du travail des Chambres fédérales, contre 56% à la fin décembre.

Le sondage représentatif a été réalisé en ligne les 15 et 16 août par l’institut LeeWas en collaboration avec 20 Minuten et Tamedia. 26’298 personnes de toute la Suisse y ont pris part, dont 3846 Romands. La marge d’erreur est de +/- 1,1 point de pourcentage.