Yves Guisan, conseiller national.

A 61 ans, le généraliste de l'Etivaz, médecin-chef de l'Hôpital du Pays-d'Enhaut depuis 1975, a longuement hésité à se présenter. Conseiller national, retenu dans sa région excentrée par un métier exigeant, il sait qu'il aura des problèmes de disponibilité. Lui-même a conclu qu'il arriverait à les résoudre, mais il y a de quoi retenir les radicaux qui trouvent, après l'expérience Yves Christen, qu'un mandat de président cantonal se cumule mal avec un mandat fédéral. Expérimenté, connu dans le parti, Yves Guisan s'admet «plus à droite» que son prédécesseur, sans être obnubilé par une politique au service de l'économie. Sa candidature se lit comme un barrage à celle de Philippe Guillemin, décidée en craignant que Laurent Wehrli n'ait pas une notoriété suffisante.