La liste des personnes russes voyant leurs biens gelés par la Suisse s’allonge de 26 cas, a annoncé le Conseil fédéral. Elle compte désormais 677 noms. Le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, y figure, de même que des hommes d’affaires, des hauts gradés de l’armée, des journalistes, des membres du parlement russe. Tous sont frappés d’une interdiction d’entrer en Suisse ou de traverser la Suisse. Cinquante entreprises sont également listées.