érotisme

Le Conseil fédéral défend son soutien à un site de petites annonces érotiques

Une parlementaire évangélique s'est émue de ce que la Confédération subventionne le site de l'association Aspasie, qui comprend des annonces de rencontres. Le gouvernement juge qu'il s'agit de prévention

La Confédération subventionne le site internet de petites annonces érotiques de l'association genevoise Aspasie. Le site veut sensibiliser les prostituées aux infractions dont elles peuvent être victimes.

L'association genevoise, active auprès des travailleurs du sexe, a reçu 4400 francs cette année et 3300 l'an dernier. Outre les moyens accordés en 2018 et 2019 au site Internet, aucun financement supplémentaire n'est prévu, répond mardi le Conseil fédéral à Marianne Streiff (PEV/BE) qui critiquait ce financement.

Une opinion: L’hypocrisie de la réglementation de la prostitution

Des prestations sexuelles proposées en ligne

Sur ce site d'annonces érotiques, des personnes peuvent proposer leurs prestations sexuelles, déplore-t-elle. Or, officiellement, le soutien financier de la Confédération est destiné à la prévention du VIH et d'autres maladies sexuellement transmissibles chez les prostituées, écrit la conseillère nationale évangélique.

La Confédération subventionne Aspasie et son réseau en Suisse romande pour accomplir une tâche importante dans le domaine de la santé publique, explique le Conseil fédéral. Le soutien concerne à la fois la prévention contre les maladies sexuellement transmissibles et la mise en oeuvre de mesures de protection contre l'usage de la violence et de la contrainte.

Le projet d'Aspasie oeuvre en ce sens et donne la possibilité aux personnes inscrites sur le site d'échanger entre elles, estime le Conseil fédéral. Berne a fixé des critères stricts pour octroyer son soutien et il examine attentivement les effets des mesures mises en œuvre, répond-il à la conseillère nationale qui craignait la traite des êtres humains.

Un site destiné à la fois aux professionnels et aux clients

Le site internet lancé en octobre dernier s'adresse à toute personne travailleuse du sexe, quelle que soit son identité de genre et son orientation sexuelle. Il est également destiné aux tenanciers de salon et aux clients. L'objectif est de transmettre aux travailleurs du sexe des conseils utiles et fiables, par exemple sur le cadre légal et les conditions de travail et des informations de santé.

Le site fait également de la prévention contre les violences, abus et pièges sur le marché du sexe en ligne. De leur côté, les clients et les patrons de salon sont sensibilisés aux bonnes pratiques.

Publicité