La fin de l’année 2020 était attendue avec impatience pour espérer un retour progressif à la vie normale. Il faudra prendre son mal en patience. Ce mercredi, le Conseil fédéral a annoncé un nouveau durcissement des mesures, dont voici les points principaux.

Retrouvez notre suivi sur le front du virus

On ferme (presque) tout

Les mesures adoptées en décembre sont tout d’abord prolongées de 5 semaines. Restaurants, établissements culturels, installations de sport et de loisirs resteront donc bien fermés jusqu’au 28 février. Ensuite, et c’est inattendu, les magasins «ne vendant pas de biens de consommation courante» devront également cesser leur activité. Dès lundi, tous les magasins et marchés devront donc garder porte close. Seul le retrait d’articles sur place est autorisé.

Pourront toutefois rester ouverts ceux qui vendent «des denrées alimentaires», les pharmacies, les drogueries, les points de vente des opérateurs de télécommunications, les magasins de réparation et d’entretien, tels blanchisseries, garages et magasins de vélos – «pour autant qu’ils proposent un service de réparation». Les magasins de fleurs, de jardinage ou d’articles de bricolage pourront aussi continuer leur activité, ainsi que les stations-service. Les bureaux de poste, les banques, les agences de voyages et les coiffeurs pourront également demeurer ouverts. Jusqu’à 19h00 au plus tard.

Télétravail obligatoire, vie privée réduite au minimum

Dès lundi, les employeurs seront également tenus de mettre en place le télétravail – «pour autant que la nature de leurs activités le permette et que cela soit possible sans efforts disproportionnés». Le Conseil fédéral ajoute que les entreprises «ne seront pas obligées de rembourser aux salariés d’éventuelles dépenses telles que les frais d’électricité ou de loyer, dans la mesure où il ne s’agit que d’une mesure temporaire».

Si le télétravail est impossible, le port du masque devient obligatoire dans les locaux où se trouvent «plus d’une personne». Il ne sera, ajoute le Conseil fédéral, «plus suffisant de garantir le respect d’une distance minimale entre les postes de travail». Enfin, à partir de lundi toujours, les manifestations privées seront limitées à cinq personnes – «enfants inclus». Les rassemblements dans l’espace public seront aussi limités à ce nombre. A noter qu’il sera également obligatoire de porter un masque dans les véhicules «où se tiennent plus d’une personne».