Les prix des journaux et périodiques étrangers ne sont pas près de baisser, note l’ATS. Interpellé par le conseiller aux Etats Didier Berberat (PS/NE) sur les écarts scandaleux avec les tarifs d’origine, le Conseil fédéral reconnaît le problème mais ne veut pas intervenir. Il renvoie la balle au surveillant des prix dont «il soutient expressément les efforts»

Alors que le cours de l’euro par rapport au franc avoisine les 1,20 franc, «Le Canard enchaîné» coûte 1,2 euro en France contre 2,60 francs en Suisse. «Die Süddeutsche Zeitung» est vendue 2 euros en Allemagne et 4,80 francs sur le territoire helvétique. Le taux est encore plus prohibitif pour «La Republica» proposée à 3 francs - le triple du prix en euro affiché en Italie.