Alain Berset douche les espoirs de celles et ceux qui attendent la sortie du semi-confinement au plus tard le 1er mars. «Il n’est pas réaliste d’imaginer un assouplissement majeur à fin février», a-t-il annoncé mercredi au terme de la séance hebdomadaire du Conseil fédéral.