Soutien accordé au Conseil fédéral

La Commission de politique extérieure du Conseil des Etats soutient unanimement le projet de mandat de négociations du Conseil fédéral sur la libre circulation des personnes. «Nous apportons un soutien très clair au Conseil fédéral», commente son vice-président, Christian Levrat (PS/FR). la CPE a adopté cette position jeudi par onze voix sans opposition et sans abstention.

La commission fait sien le triple objectif affiché par le gouvernement à la veille d’entamer ces négociations avec l’UE. «La Suisse veut piloter sa migration elle-même. Elle veut préserver la voie bilatérale. Et elle veut préserver les conditions de travail et l’équilibre du marché du travail», énumère le président de la CPE, Felix Gutzwiller (PLR/ZH).

La commission a salué l’«approche ouverte» du Con seil fédéral, qui souhaite évaluer la marge de manœuvre dont il dispose. L’Union européenne a fait savoir qu’elle n’entrerait pas en matière sur l’instauration de contingents ou sur la préférence nationale. «Mais elle est prête à discuter des modalités d’application de la libre circulation», constate Christian Levrat. Lors des débats, l’idée d’une sorte de clause de sauvegarde permanente a été évoquée. Mais elle est loin de faire l’unanimité, relève Christian Levrat, lui-même sceptique.