Plus d’un million de personnes ont déjà fui l’Ukraine, et le mouvement n’est pas près de s’inverser. Une semaine après son déclenchement, la guerre meurtrière menée par la Russie de Vladimir Poutine a des conséquences évidentes, très concrètes dans les pays limitrophes qui, à l’image de la Pologne, accueillent en flux continu des milliers de réfugiés. En Suisse, l’impact migratoire est jusqu’ici demeuré quasi inexistant, en raison notamment de la distance géographique avec le conflit armé, et d’une diaspora ukrainienne peu nombreuse, évaluée jusqu’à 11 000 personnes.