Alors que le Conseil fédéral a largement assoupli les mesures de semi-confinement décidées voici six mois, une crainte subsiste: celle d’une quatrième vague de coronavirus pouvant survenir cet automne en raison de l’arrivée de nouveaux variants, qui sèment la panique dans le système sanitaire de certains pays, comme en Russie et au Portugal. C’est pourquoi le gouvernement a établi trois scénarios de référence pour préparer le second semestre de l’année. Prudent, il n’articule toujours pas de date à laquelle il envisage de renoncer à l’état de «situation particulière».