Un milliard de plus par an pour l’armée: ce bond, le budget militaire l’avait déjà obtenu avant la guerre en Ukraine, passant de 5 à 6 milliards de francs. Depuis, l’invasion russe est passée par là, réveillant les craintes enfouies depuis la guerre froide. Résultat, ce lundi au Conseil national, les trois grands partis bourgeois, Le Centre, le PLR et l’UDC, n’ont pas éprouvé grand-peine à empiler 1 milliard supplémentaire, pour porter l’enveloppe à 7 milliards d’ici à 2030, soit 1% environ du Produit intérieur brut (PIB), le tout à coups de 300 millions annuels.