Tous les voyants sont au vert pour que la Suisse accède au Conseil de sécurité de l’ONU le 9 juin prochain. Avec Malte, elle brigue l’un des deux sièges dévolus à l’Europe occidentale en tant que membre non permanent. Le dernier obstacle à franchir est d’ordre intérieur. A l’heure où la guerre frappe au cœur de l’Europe, l’UDC entreprend une ultime tentative pour obliger le Conseil fédéral à retirer cette candidature. Elle a certes obtenu une «session extraordinaire», mais sa démarche ne devrait pas connaître davantage de succès que les précédentes.