Une nouvelle analyse montre que le chômage de longue durée est beaucoup plus élevé que les chiffres officiels du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), révèle la Schweiz am Sonntag sous la plume de Niklaus Vontobel et Sarah Serafini. Le marché du travail ne pourra absorber les 1200 postes supprimés des CFF, les 180 emplois que supprime le groupe chimique BASF et les licenciés des 500 filiales de La Poste. Le chômage de longue durée a grimpé à un niveau record: 90 000 personnes sont à la recherche d'un emploi depuis plus d'un an. C'est plus que jamais. Cela correspond à 40 000 personnes, soit 80% de plus qu'en 2008, lorsque la crise financière a éclaté.

Pourtant le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a vanté dernièrement avec fierté le bas taux de chômage que connaît la Suisse, soit 3,2%. Ce chiffre ne prend pas en compte des dizaines de milliers de chômeurs relève l'hebdomadaire alémanique. Le Secrétariat d'Etat à l'économie pour ses calculs ne s'intéresse qu'aux chômeurs inscrits dans des offices régionaux de placement et n'inclut pas les personnes en fin de droit.

Lire aussi: La Poste va encore supprimer 500 à 600 offices

Dans la SonntagsZeitung la directrice générale de la Poste, Susanne Ruoff, déclare au journaliste Jürg Meier que d'autres offices postaux pourraient encore fermer en Suisse. Cette annonce intervient après l'annonce de la suppression de 600 offices d'ici à 2020. Mais elle insiste, la situation n'est pas celle de l'Allemagne où il n'existe presque plus d'offices postaux. Susanne Ruoff s'en porte garante, tant qu'existera l'obligation légale d'assurer un service universel au plus proche des gens. Avec une nuance dans ses propos: «Ce qui prime, ce sont les prestations et non pas le lieu physique».

L'agent de la mosquée de Genève fiché S porte plainte

Les révélations de notre journaliste Laure Lugon Zugravu dans Le Temps, concernant la mosquée de Genève et son responsable de la sécurité soupçonné de radicalisme font mouche. Dans Le Matin Dimanche, l'agent de sécurité français annonce qu'il va porter plainte, qu'il est «tombé de sa chaise» mardi lorsqu'il a appris être fiché S. Le journaliste de la feuille dominicale Raphaël Leroy revient sur le fait que l'homme a casier judiciaire vierge, qu'il est apprécié de tous à la mosquée de Genève, n'a rien à se reprocher. Un abus de l'Etat d'urgence? Une procédure sera engagée auprès du Tribunal administratif de Haute-Savoie pour savoir pourquoi ce trentenaire est fiché.  

Alain Berset et Simonetta Sommaruga passeront davantage à la caisse

Le parti national socialiste demande à ses conseillers fédéraux de leur verser un peu plus de leur salaire afin de renflouer ses caisses. Ils distribuaient au parti 5% de leur revenu, le comité directeur propose que le montant monte désormais à 7%, soit plus de 29 000 francs sur les 415 000 francs qu'ils reçoivent, révèle Fabian Muhieddine dans Le Matin Dimanche. L'idée sera proposée début décembre à Thoune lors du congrès du parti.

Des médecins dénoncent l'explosion des coûts de la santé

Quel est le coût de la vie? Neuf médecins et personnels de santé tirent l'alarme dans la NZZ am Sonntag. Ils dénoncent des interventions médicales sur les séniors qui font exploser les coûts de la santé. Ce qui fait la spirale croissante ce sont les traitements et interventions inutiles, selon eux, qui ne visent pas le bien-être des patients mais contentent la recherche de profits des industries pharmaceutiques et des hôpitaux. Parfois, l'acharnement thérapeutique n'a pas de sens, disent-ils, la mort serait une meilleure alternative et les Suisses devraient y réfléchir sérieusement. En dix ans ,les opérations des personnes âgées ont augmenté de 145%.

Lire aussi: Le mode de calcul des prix des médicaments doit changer

Des sites web déficients 

Les sites web conçus par différentes autorités, notamment cantonales, sont d'une utilité toute relative pour ceux qui souffrent de déficience visuelle. Le SonntagsBlick s'appuie sur l'étude suisse «Accessibility 2016» pour avancer cette thèse. Les sites des instances cantonales se distinguent particulièrement avec des liens peu visibles ou des documents PDF illisibles. Ils obtiennent une note de 2 à 3 sur une échelle de 5. Les pages de l'administration fédérale, à quelques exceptions, sont de meilleure qualité. Idem pour la Poste, Postfinance, la SSR, les CFF ou Swisscom. Ses régies obtiennent dans l'ensemble des notes de 3 à 5.