Ces derniers jours, le téléphone n'a pas cessé de sonner, au Service cantonal des votations et élections de Genève. Les collaborateurs ont usé de pédagogie pour motiver tant que possible les citoyens interloqués qui questionnaient: «Mais que va changer l'élection de la Constituante à notre quotidien?» Vendredi après-midi, le taux de participation s'élevait à 27,52%. Le chef du Service des votations, Patrick Ascheri, estime qu'il s'envolera à 34% dimanche 19 octobre.

La place de la société civile

L'enjeu du scrutin? Les Genevois élisent ce week-end les 80 personnes qui siégeront pendant quatre ans au sein de l'assemblée constituante, chargée de réécrire la charte fondamentale du canton. Les places sont chères: 527 candidats inscrits sur 18 listes sont en lice. La société civile parviendra-t-elle à se faire une place au sein de la Constituante? En tout cas, pour assurer une plus grande représentativité de la population, le quorum a été fixé à 3%, au lieu des 7% exigés pour les députés du Grand Conseil. Pour éviter les arrangements en coulisses, l'apparentement des listes a été proscrit. Tous les citoyens, sauf les conseillers d'Etat, pourront siéger au sein du conclave. Coût estimé de la Constituante: 4 millions.

Plébiscitée en février par 79,3% des Genevois, la révision totale de la Constitution, vieille de 161 ans, sera soumise au peuple dans quatre ans. La Constituante définira elle-même ses thèmes de travail. Mais certains sont incontournables, comme la révision des compétences entre le canton et les communes, le statut de la Ville de Genève, l'éligibilité des étrangers, l'organisation du Grand Conseil et du Conseil d'Etat, les outils nécessaires au développement de la région franco-valdo-genevoise...

Au Service des votations, Patrick Ascheri affirmait vendredi: «La participation est comparable à la bourse: on s'attend aujourd'hui à une chute des marchés.» Soit un taux de participation de 34%, alors que le haut fonctionnaire l'estimait à 37% il y a quelques jours. A titre comparatif, à Genève, le taux de participation moyen pour des élections s'élève à 40%.