Matin, midi et soir, La Chaux-de-Fonds est saturée par le trafic automobile. Chaque jour, quelque 19 000 véhicules envahissent le Pod, l'artère principale de la ville. Pour éviter cet engorgement, Ponts et Chaussées ont imaginé un contournement de la Métropole horlogère par le sud. Les Verts et l'ATE (Association transport et environnement) combattent farouchement le crédit de 40 millions en considérant qu'il s'agit «d'un gaspillage des deniers publics…»

«Le message ne passe pas»

«Vous voulez le gras, et vous avez déjà le cholestérol», a osé dire Laurent Debrot, député vert de Chambrelien, pendant une séance d'information sur le contournement de La Chaux-de-Fonds. Les détracteurs de ce député du Bas (du canton) concèdent que Laurent Debrot a un certain courage politique, mais qu'il confine à l'inconscience. Car il met le doigt sur une plaie douloureuse que le tunnel de la Vue des Alpes (le cholestérol?) n'a pas permis de cicatriser. En effet, à la fin des années 1970 le peuple neuchâtelois avait refusé de financer la route à quatre pistes reliant Le Locle et La Chaux-de-Fonds.

Laurent Debrot assume son opposition: «Chaque fois qu'on améliore la route, le trafic augmente.» A la Vue des Alpes, il a subi une hausse de plus de 50% depuis l'ouverture des tunnels qui ont favorisé la mobilité professionnelle. «Quand je dis aux Chaux-de-Fonniers: ne faites pas les mêmes c… que nous, le message ne passe pas», reconnaît Laurent Debrot. Ce qui ne surprend personne. Le Bas est richement doté en tunnels et autres bretelles autoroutières, donc il est servi et peut désormais donner des conseils aux villes du Haut. Pourtant, cela fait trente ans que le canton de Neuchâtel réclame sa jonction avec le réseau autoroutier suisse, au nom du développement économique. On ne peut donc pas reprocher aux régions périphériques neuchâteloises de demander, à leur tour, et à l'échelle cantonale, leur ration de bétonnage et de fluidité.

Pour Marcel de Montmollin, ingénieur des Ponts et Chaussées, le débat est vicié. «Les crédits pour les routes cantonales sont soumis à l'approbation du peuple. Par contre, il n'a pas à se prononcer pour ceux qui concernent l'autoroute A5 au bord du lac dont la part cantonale est fixée à 12%.» Mécontents de la politique des transports publics pratiquée par le département de Pierre Hirschy, les Verts et l'ATE profitent du contournement de La Chaux-de-Fonds pour lancer le débat. Ils s'attirent des inimitiés.

«Si le crédit est refusé, pas un centime ne reviendra aux transports publics», rappelle Marcel de Montmollin. Ce n'est pas la même caisse. D'ailleurs, les trains et les bus sont servis: ils coûtent 33 millions par année aux Neuchâtelois, et la route, largement plus fréquentée, à peine plus de 35 millions.

14% de transit

Reste que le contournement de La Chaux-de-Fonds, en tunnel sous le camping du Bas du Reymond (sortie de La Vue des Alpes) pose problème car, selon les opposants, il ne résout en rien l'engorgement de la ville. Il est dû aux frontaliers et non pas au trafic de transit qui ne représenterait que 3% des voitures selon un travail de diplôme d'un étudiant de l'EPFL natif de La Chaux-de-Fonds. Marcel de Montmollin a lu l'étude qui se trouve sur son bureau. «Oui, le trafic entre Neuchâtel et Le Locle, c'est peu de chose. Mais nous arrivons quand même à 14% de transit.» Il ajoute que le contournement de La Chaux-de-Fonds servira d'arrosoir et de drainage avec trois jonctions. Et puis, une partie du trafic des pendulaires pourrait emprunter cette route qui passe à travers la zone industrielle.

Président socialiste de la ville, Charles Augsburger note que «l'opposition des écologistes aux routes constitue leur raison d'être». Il relève qu'elle ne favorisera pas les transports publics pour autant. «Aujourd'hui, les bus reliant Le Locle et La Chaux-de-Fonds sont bloqués dans la circulation routière sur une route étroite.» Laurent Debrot a conscience que son combat n'est pas populaire. «Comme d'habitude, le crédit routier sera adopté par… 80% des votants. Mais je reste persuadé que l'évitement de La Chaux-de-Fonds va à fins contraires. Il augmentera le trafic au centre-ville!»