Circulez, y a (toujours) rien à voir. Les expéditions russes de Pascal Broulis et Géraldine Savary n’inspirent nulle dimension pénale au procureur général du canton de Vaud. Après avoir ressuscité les investigations préliminaires en écho à de nouvelles salves médiatiques, Eric Cottier a décidé de refermer encore une fois le dossier faute d’y déceler la moindre infraction. L’ordonnance de non-entrée en matière qui détaille ce cheminement a été communiquée ce mercredi, et après consultation des personnes concernées, aux médias qui en avaient fait la demande.