justice

Les contours du procès

Affluence oblige, le Tribunal criminel de l’arrondissement de La Côte, présidé par Jean-Pierre Lador, siégera exceptionnelle­-ment dans une salle spéciale-ment aménagée pour l’occasion dans le nouveau bâtiment qui abrite le Ministère public central à Renens.

Le procureur général, Eric Cottier, viendra en personne soutenir l’accusation. Le dossier, à cheval entre l’ancienne et la nouvelle procédure pénale, a été instruit par le procureur Nicolas Koschevnikov.

Laurent Ségalat pourra compter sur trois défenseurs. Mes Stefan Disch et Marie-Pomme Moinat ainsi que l’avocat clermontais Gilles-Jean Portejoie.

Les proches de Catherine Ségalat, parties plaignantes à la procédure, sont représentées par Me Jacques Barillon.

Les audiences débuteront le 23 mai par l’interrogatoire de l’accusé et la projection du film de la reconstitution. Les débats du vendredi 25 mai sont réservés aux auditions des médecins légistes et autres experts du corps. Les psychiatres seront appelés à la barre le mercredi 30 mai. Entre deux, une vingtaine de témoins défileront pour éclairer le contexte familial et la personnalité de l’accusé.

Publicité