Commerce

Contre l'îlot de cherté, le réveil du Conseil fédéral

Pressé par le Parlement et l'opinion publique, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann annonce un paquet de mesures pour faciliter les importations et alléger la bureaucratie

 Le Conseil fédéral va prendre des mesures pour faire baisser les prix en Suisse et ainsi limiter les achats transfrontaliers, annonce samedi le ministre de l’économie Johann Schneider-Ammann dans un entretien à Schweiz am Wochenende. Le département du PLR bernois est en train d’élaborer un paquet visant à alléger le coût des importations.

Si les coûts peuvent être réduits grâce à de meilleures conditions cadres, alors les prix vont aussi baisser, explique  Johann Schneider-Ammann. C'est la meilleure recette contre le tourisme d'achat, martèle-t-il. Selon une étude de Crédit Suisse, un franc suisse sur 10 a été dépensé à l’étranger en 2016.

Deux options crédibles

Les politiciens ont deux possibilités pour améliorer les conditions cadres des entreprises, poursuit le chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche, soit réduire la bureaucratie, soit éliminer les obstacles au commerce ou en garder un nombre très bas.

Johann Schneider-Ammann cite comme exemple la suppression de la règle des indicateurs de coûts, la suppression des charges administratives ou la simplification des procédures d'octroi de licences. «Le ministre de l’économie ne peut pas imposer aux consommateurs de faire leurs achats en Suisse. Mais chacun doit être conscient qu’il peut contribuer à conserver des places de travail et de la prospérité dans notre pays», indique-t-il. Cela dit, pour certaines familles, ajoute-t-il, chaque franc compte. Le PLR bernois comprend donc que celles-ci cherchent les offres les plus avantageuses. Le gouvernement devrait traiter de l'ensemble des mesures dans quelques mois, précise-t-il.


Pressions du Parlement et initiative populaire

Le paquet de mesures du Conseil fédéral ne tombe pas de nulle part. Suite à l’échec de la révision de la loi sur les cartels en 2014, différentes interventions parlementaires visant à faire baisser les prix en Suisse ont été déposées. La commission de l’économie et des redevances du Conseil des Etats, notamment, continue à vouloir s’attaquer aux cartels et à l’élimination des entraves techniques au commerce, à l’origine selon elle du niveau élevé des prix en Suisse. Le Conseil des Etats traitera durant la session d’automne prochain de plusieurs motions et d’un postulat de sa commission.

Une initiative populaire «pour des prix équitables» a par ailleurs été lancée en septembre dernier. Elle «déclare la guerre aux importateurs généraux et aux fournisseurs étrangers, qui abusent de leur pouvoir de marché», selon l’argumentaire des initiants.

Lire aussi: Une initiative lancée pour lutter contre les prix trop hauts en Suisse

Publicité