Au milieu du pont Bessières, une gerbe de fleurs encore fraîche appelle les passants à la mémoire d’un inconnu. Les employés de la ville laissent, à dessein, les symboles déposés par les familles de défunts. Ils servent aussi de prévention anti-suicide.