Changer de président de la Confédération n’est plus adapté aux besoins d’un gouvernement à notre époque. Le conseiller fédéral Pascal Couchepin l’a répété ce matin sur les ondes de la Première: «On a un problème avec la présidence. Nous devons nommer un président pour plus d’une année. Par exemple pour deux ans, non rééligible après quatre ans». Pour le conseiller fédéral, il faut à tout prix «éviter la personnalisation de la présidence».

Pascal Couchepin avait remis en question la présidence tournante il y a quelques jours dans une interview accordée à quotidien allemand «Die Zeit». Le problème préoccupe également un certain nombre de parlementaires à Berne.