Marie-Françoise Perruchoud- Massy, candidate à l'investiture pour un siège au Conseil d'Etat, refuse le duel qui devait l'opposer à Jacques Melly ce soir, lors de l'élection primaire du district de Sierre, a-t-elle annoncé. Elle se présentera directement devant le Congrès cantonal le 6 juin. Il faut dire que ses chances devant le district étaient maigres, et qu'un échec à ces présélections aurait certainement compromis sa désignation par le congrès. Sauter cette étape est un moyen pour la Chalaisarde d'affirmer la cohérence de son engagement, dit-elle: «Je me suis toujours engagée en faveur d'une liste ouverte. Or ce choix se décidera au congrès. Les primaires sont des modalités qui datent du siècle passé, de même que la liste fermée.» Alors que la présidence du PDC s'est plusieurs fois montrée favorable à une liste ouverte qui laisse plus de chances à une femme d'accéder au Conseil d'Etat, la vieille garde du parti milite dans l'autre sens. Verdict le 6 juin.