«La honte de la Suisse: des enfants utilisés comme main-d’œuvre agricole bon marché». C’est le titre d’un dossier très complet que la vénérable BBC publie mercredi sur son site internet. Un dossier consacré à un scandale très helvétique: celui des enfants enlevés à leurs parents pour servir de main-d’œuvre agricole aux quatre coins du pays.

«En Suisse, des milliers de gens forcés à travailler à la ferme quand ils étaient enfants demandent aujourd’hui réparation, écrit la BBC. Depuis les années 1850, des centaines de milliers d’enfants ont été enlevés à leurs parents et envoyés travailler à la ferme. Une pratique qui s’est largement poursuivie au XXe siècle.»

L’enquête menée par la correspondante de la BBC Kavita Puri – dont le reportage sera diffusé ce week-end – revient, témoignages à l’appui, sur une page sombre de l’histoire suisse. «Quand un enfant devenait orphelin, quand il vivait avec une mère célibataire, quand on craignait qu’il soit maltraité ou simplement quand sa famille avait le malheur d’être pauvre, la communauté intervenait», résume la journaliste pour expliquer une pratique tout sauf anecdotique.

Alors qu’en Suisse, cet aspect du phénomène des internements et autres placements forcés fait à nouveau l’actualité – une loi sur la réhabilitation des victimes a été adoptée en 2013 et une initiative demandant des dédommagements est en cours de récolte de signatures –, le coup de projecteur de la BBC jette une lumière crue sur des pratiques qui ont concerné, dans les années 1930, jusqu’à 30 000 enfants par année. Avec leur lot de violence, de maltraitance, de privations ou d’abus sexuels que la Suisse a longtemps choisi d’ignorer.