Le Département fédéral de justice et police (DFJP) est en train d'affiner son plan d'économies dans le cadre de la réforme du Tribunal fédéral. L'Office fédéral de la justice enverra, dans le courant du mois d'août, une lettre à la haute instance judiciaire pour lui proposer de réduire le nombre de juges de 41 à 37 et de biffer douze postes de greffiers. Contacté samedi par la NZZ am Sonntag, Guisep Nay, président du Tribunal fédéral, a refusé de prendre position avant d'être en possession de la missive, mais assure que cette dernière sera étudiée. La nouvelle loi sur le Tribunal fédéral prévoit une fourchette de 35 à 45 juges pour le Tribunal de Lausanne et le Tribunal des assurances à Lucerne. Mais le chef du DFJP, Christoph Blocher, entend de plus réduire les coûts des deux institutions de 20% à partir de 2008 et ce, en s'attaquant à leur budget global.