La tempête Joachim est bel et bien arrivée sur la Suisse. Vendredi matin, des rafales à plus de 130 km/h ont été enregistrées au sommet du Chasseral, dans le canton de Berne. Dans le Jura, dans les cantons de Vaud et du Valais, mais aussi en Suisse allemande, la tempête commence à faire des dégâts.

La neige est aussi au rendez-vous: entre jeudi matin et vendredi matin, de 60 à 100 cm d’or blanc ont recouvert le Lötschental (VS), indique MétéoSuisse. Durant les dernières 24 heures, 12 cm de neige fraîche sont tombés à Evolène, 22 cm à Grächen et 30 cm à Ulrichen, peut-on lire sur le site internet de MétéoSuisse.

Le pic d’activité de Joachim est attendu pour la mi-journée avant l’arrivée d’air polaire qui fera chuter la limite de la neige jusqu’en plaine. Des rafales de vent pouvant atteindre 110 km/h en plaine – 170 km/h en montagne – sont attendues.

Le Jura durement touché

La tempête a provoqué des coupures de courant dans plusieurs régions de la zone d’approvisionnement des Forces motrices bernoises (FMB), dont notamment le Jura et le Seeland. Mais aussi dans l’Oberland bernois et dans la région du lac du Bienne.

Plus de 7000 clients ont été privés de courant au même moment. Malgré des conditions difficiles, FMB a réussi à rétablir rapidement le courant pour près de 400 clients de certaines régions du Jura.

Dans le Jura bernois, un train a déraillé après avoir percuté un arbre déraciné. Quatre personnes ont été légèrement blessées et une dizaine d’autres ont été choquées. Mais il n’y a pas de blessé grave, ont annoncé les Chemins de fer du Jura (CJ).

Une cellule pour l’accueil des passagers a été mise en place à la gare de Tramelan. Les passagers blessés ainsi que le conducteur ont reçu des soins ambulatoires, a précisé le porte-parole des CJ Frank Maillard. La Rega n’a dû intervenir.

Un train a déraillé vendredi matin entre Tavannes et Tramelan (BE) après avoir percuté un sapin déraciné (Keystone)

Dans le Jura, à Courrendlin, près de Delémont, un immeuble d’habitation a dû être évacué en raison des risques d’effondrement. Une partie de la toiture s’est envolée sous la force de la tempête, a indiqué la police cantonale. Le canton du Jura enregistre déjà une soixantaine d’avis de sinistres.

A Porrentruy (JU), c’est la patinoire qui a souffert de Joachim. Des plaques en plexiglas se sont détachées des parois latérales, a expliqué Michel Rotunno, des travaux publics de la ville. Il n’y pas de blessé.

Vols annulés

L’aéroport de Zurich a annoncé l’annulation de 22 vols, vendredi matin, à destination ou en provenance d’aéroports touchés par la tempête. Nice, Londres ou Amsterdam sont notamment concernés, indique une porte-parole de l’aéroport.

La tempête n’a en revanche pas encore soufflé sur Zurich-Kloten. La situation y est calme pour l’instant. Les employés de l’aéroport ont toutefois été chargés d’attacher les bagages sur les véhicules transportant ces derniers sur le tarmac. Un contrôle de la sécurité des petits avions est par ailleurs en cours.

L’aéroport de Genève n’a pour l’heure enregistré aucun problème lié à la tempête. Les vents se situent en dessous de 100 km/h, indique Bertrand Stämpfli, porte-parole. Actuellement, les décollages se déroulent par vent de face, ce qui les facilite.

Sur le plateau, les vents atteignaient 40 km/h à 60 km/h. Par mesure de sécurité, la CGN a supprimé tous ses services vendredi. Les quatre lignes de navimobilité entre Lausanne-Evian, Lausanne-Thonon, Nyon-Yvoire et Nyon-Chens ne pourront pas transporter les quelque 1600 pendulaires comme elles le font chaque jour.

Dans le canton de Vaud, le passage de la tempête vendredi s’est traduit par une vingtaine de chutes d’arbres sur les routes. Deux voiliers ont rompu leurs amarres à Morges, un pêcheur est tombé à l’eau à Vevey. A Lausanne, un arbre est tombé sur trois voitures.

La CGN a supprimé l’ensemble de ses liaisons sur le Léman (Keystone)

Fortes précipitations, neige et vents tempétueux

Le passage de Joachim engendre de fortes précipitations. Sur la Plateau et le bassin lémanique, des cumuls pluviométriques de 30 à 50 millimètres – jusqu’à 100 millimètres dans le Jura et le Chablais – sont attendus. MeteoNews n’exclut pas des inondations dans ces régions.

La limite des chutes de neige variera entre 800 et 1000 mètres d’altitude au début de l’épisode jeudi soir pour remonter progressivement dans la nuit vers 1300 à 1500 mètres. Il neigera dès 1400 à 1700 mètres vendredi matin avant l’arrivée d’air polaire en début d’après-midi. Le froid fera chuter la limite de la neige. Les flocons blanchiront les régions de plaine dès vendredi soir.

La neige est tombée jusqu’en plaine dans le Valais central qui enregistre des températures sensiblement plus basses que dans le reste du pays. (Keystone)

En montagne, les prévisionnistes de MeteoNews s’attendent à des cumuls de neige fraîche de 80 à 100 cm en 48 heures au-dessus de 1600 mètres d’altitude. Samedi, l’atmosphère s’asséchera progressivement avant l’arrivée d’un nouveau système perturbé qui pourrait apporter 20 à 40 cm de neige fraîche supplémentaire au-dessus de 1000 m. En plaine, il pourrait tomber entre 5 et 15 cm de neige selon les régions. MeteoNews avertit du fort risque d’avalanche ces prochains jours et prévient que certains axes de communication pourraient être temporairement coupés.

La tempête Joachim, la première de l’hiver, sera accompagnée de vents violents. Les rafales pouvant atteindre les 110 km/h en plaine et 170 km/h en montagne. Les plus fortes rafales sont attendues vendredi matin.