Le coup de gueule poussé par Crans-Montana a porté ses fruits. La coopérative qui gère le Magic Pass, cet abonnement commun à 30 stations romandes, a accepté d’ouvrir des discussions concernant les aménagements de l’offre demandés par les remontées mécaniques Crans-Montana Aminona (CMA).

La station du Haut-Plateau devrait obtenir, dès l’hiver 2020-2021, le statut de «premium», selon une information du Nouvelliste. Cela signifie que les détenteurs de l’abonnement ne pourraient profiter du domaine skiable que de façon restreinte durant l’hiver, lors de périodes de basse affluence. Pour avoir un accès sans restriction, ils devront payer une majoration lors de l’achat de leur sésame.

A ce sujet: Crans-Montana menace de quitter le Magic Pass

«Rien n’est encore signé»

«Nous nous sommes serré la main sur un accord de principe. Rien n’est encore signé», déclare Philippe Magistretti au quotidien valaisan. Si les discussions devaient prendre une autre tournure, CMA n’écarte pas la possibilité de quitter le Magic Pass.

Cet aménagement répond aux exigences de Crans-Montana, qui demandait notamment que des options soient introduites pour son domaine skiable, comme c’est le cas pour Glacier 3000. Un supplément de 400 francs est demandé au client qui veut pouvoir profiter de ces installations.