Deux jours après l’avalanche qui a coûté la vie à l’un de leurs employés, les Remontées mécaniques de Crans-Montana Aminona (CMA) lui rendent hommage. «Fortement affectées» par le drame, la société et la famille de son actionnaire majoritaire, le milliardaire tchèque Radovan Vitek, ont décidé de créer un fonds d’aide en faveur des deux enfants du défunt.

«Destiné à l’éducation et l’épanouissement des enfants du patrouilleur», il sera doté d’un capital initial de 140 000 francs, «financé à hauteur de 100 000 francs par la famille Vitek et 40 000 francs par CMA», précise la société dans un communiqué.

Lire aussi: Un mort et des interrogations après l’avalanche de Crans-Montana

Elle ajoute que «le fonds pourra également recevoir les dons des nombreuses personnes qui ont exprimé la volonté de contribuer aux besoins des enfants». La marche à suivre sera communiquée sur le site internet de la société dès que la structure opérationnelle sera en place.

Une minute de silence

La direction de la société de remontées mécaniques a également mis en place un espace de recueillement. Fleurs, bougies et messages témoignent de la tristesse du moment.

Une minute de silence a été observée jeudi à 14h23 sur le domaine skiable. Les personnes présentes ont ainsi rendu hommage au patrouilleur emporté mardi par une avalanche et décédé peu après à l’hôpital.

Les remontées mécaniques se sont arrêtées et les employés et clients du domaine skiable valaisan ont pu observer une minute de silence. Un hommage au patrouilleur français de 34 ans, marié et père de deux enfants, qui n’a pas survécu à l’avalanche. Celle-ci a déferlé mardi sur la piste «Kandahar», en blessant trois autres skieurs.

Lire également: «Il serait illusoire de penser que l’on peut sécuriser totalement les pistes de ski»