Le crash mortel d'un F/A-18 le 29 août 2016 dans la région de Susten a probablement été causé par une erreur du contrôleur aérien. Une enquête préliminaire a été ouverte contre la personne concernée et le deuxième pilote, a annoncé la justice militaire mardi.

L'accident qui a coûté la vie au pilote, un Vaudois de 27 ans encore en formation, serait dû à une indication éronée d'altitude. Le F/A-18 des Forces aériennes suisses s'était écrasé contre le flanc ouest du Hinter Tierberg dans la région de Susten à cheval sur les cantons de Berne et d'Uri, quelques minutes après avoir décollé de la base de Meiringen (BE). L'avion avait été complètement détruit par le violent impact.

Mauvaises instructions

Les juges d'instruction sont arrivés à la conclusion que le pilote avait perdu le contact radar avec le leader, le pilote de l'autre avion qui dirigeait la patrouille, pendant la phase de décollage, a détaillé mardi la justice militaire. Suite aux instructions du contrôleur aérien, le pilote est monté à une altitude de 10 000 pieds et a heurté la crête.

Lire aussi: L’altitude indiquée au pilote du F/A-18 était fausse 

Sur la base des résultats de l'enquête, le contrôleur aérien de skyguide est soupçonné d'homicide par négligence ainsi que d'entrave à la circulation publique, écrit la justice militaire. L'examen concret de la question de savoir si les faits susmentionnés ont été établis doit avoir lieu dans le cadre de l'enquête préliminaire. La présomption d'innocence s'applique.

Lire également: Le crash d'un F/A-18 dans le Jura français en 2015 est élucidé