Après une construction qui a duré trois ans, Daniel Model a concrétisé son rêve à Müllheim, le «Modelhof». Ce patron d’un grand groupe d’emballage thurgovien (3000 emplois et 600 millions de chiffre d’affaires), basé à Weinfelden dans le canton de Thurgovie, a inauguré un bâtiment devant accueillir le gouvernement libéral de Avalon. Tel est le nom de son Etat idéal, imaginé à partir des lectures de sa fille (Le brouilard d’Avalon), mais il pourrait aussi s’appeler «utopie», indique la NZZ.

Le lieu ressemble à un théatre, explique le quotidien. C’est un vaste ensemble de 14 mètres de haut, avec une salle de spectacle pour 200 visiteurs ainsi que 20 autres salles, y compris une bibliothèque prévue pour les «livres les plus libéraux».

Car Daniel Model tenait à exprimer son malaise à l’égard de l’Etat bureaucratique actuel. C’est le produit d’un climat, d’un sentiment d’être sans patrie, a-t-il déclaré.

Libéral classique, Daniel Model, dont la pensée s’exprime régulièrement dans le mensuel Schweizer Monat, dit pourtant ne pas témoigner avec Avalon d’une opposition à la Suisse, mais plutôt d’une tentative d’amélioration et de raffinement, au service d’hommes et de communes qui ne sont pas limités par des lois mais par leur liberté créatrice, selon le quotidien.

Le lieu ne devrait pas se limiter à un lieu de rencontre pour initiés. Il pourrait accueillir des stages de formation, des lectures publiques, des spectacles et une académie où l’on se penchera sur l’idée d’Etat idéal.

Daniel Model gère le groupe Model Holding depuis 1995. Il représente la 4ème génération de ce groupe familial. En 2011, le chiffre d’affaires s’est accru de 3,2% (8,3% hors effets de change) à 660 millions de francs, selon un communiqué. L’effectif s’est élevé à 3096 collaborateurs, en hausse de 94 unités.