A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, «Le Temps» propose un cycle d’articles pendant trois jours.

Lire aussi: 

Kids & Co, sur la chic Europaallee bordant la gare de Zurich, accueille des enfants de 3 mois à 4 ans, à deux pas des bureaux de Google et d’UBS. C’est bruyant, gai, mouvant: une crèche tout ce qu’il y a de plus classique. Mais, en coulisses, Angeline Weiss, éducatrice, s’évertue à faire de ce lieu un modèle d’égalité. Tout se joue dans des détails qui peuvent passer inaperçus au premier regard. Un casque de chantier à côté d’une dînette. Des poupées parmi les petites voitures. Des hommes dans la cuisine.

Cette crèche compte quatre éducateurs, dans une équipe de 12 personnes. «Chez nous, les enfants apprennent que les hommes et les femmes s’occupent des enfants et prennent en charge les mêmes tâches», souligne Angeline Weiss, également spécialiste en genre pour le réseau de structures d’accueil de la petite enfance Profawo, dont Kids & Co fait partie. Sans avoir atteint la parité, la crèche explose les scores avec son tiers masculin: en moyenne, les éducateurs ne forment qu’environ 5% des effectifs, dans les structures d’accueil préscolaires, en Suisse.