En ce lundi matin, les parents pressés se succèdent, poussette en mains, au pied du bâtiment. Ouvert le 30 août dernier au cœur de l’écoquartier d’Artamis à Genève, le secteur de la petite enfance Marie Goegg-Pouchoulin accueille déjà une soixantaine de bambins qui prennent peu à peu possession des lieux, entre salle de sieste et d’éveil ou encore terrain de jeu à ciel ouvert. D’une capacité totale de 170 places, la structure est une des plus grandes du canton avec ses deux crèches, son jardin d’enfants et son espace parents-enfants. Présentée comme un modèle, elle a été choisie comme pilote pour implanter, dès 2023, le projet de municipalisation voulu par la conseillère administrative Christina Kitsos. Un serpent de mer de la politique communale dont la pertinence et le coût ne cessent de susciter le débat depuis plus de vingt ans.